La vision d’EEXCESS est de révéler et d’interconnecter le trésor culturel, éducatif et scientifique européen. Les musées, archives, bibliothèques et d’autres acteurs culturels européens détiennent de très nombreuses ressources : des enregistrements audio historiques, des photos de sculptures, des films, des partitions de musique, etc. Ce contenu, hautement spécialisé et conservé précieusement, n’est pas suffisamment visible et utilisé par le grand public. Dans le contexte d’Internet, on dit que ce contenu se trouve dans la “longue traine” (il est accessible sur le Web, mais caché pour la plupart des utilisateurs).

La vision d’EEXCESS est de connecter ces ressources de qualité avec le contenu accessible via les outils les plus populaires tels que Google, Facebook ou Wikipedia. Notre recherche est basée sur l’idée d’apporter le contenu aux utilisateurs plutôt que d’amener les utilisateurs au contenu. Nous voulons apporter l’information directement dans l’environnement des utilisateurs (Faceook, Twitter, etc.) et sur leurs appareils favoris (tablettes, smartphones, etc.). Plutôt que de naviguer à travers de nombreuses bibliothèques, répertoires et bases de données, les utilisateurs vont trouver l’information pertinente et spécialisée dans leur environnement habituel. De cette manière, nous allons apporter le contenu de la longue traine à la surface.

Ces améliorations sont possibles si de nombreuse personnes acceptent de fournir des informations sur leur comportement (le taux de clics, les caractéristiques de l’appareil utilisé, etc.). Les problématiques de protection de la vie privée ont donc une place importante dans les objectifs d’EEXCESS. Les données seront collectées seulement avec la permission des utilisateurs et seront rendues anonymes. Cela permet de dévoiler les trésors culturels, éducatifs et scientifiques à tous les utilisateurs dans le contexte professionnel ou personnel. EEXCESS va contribuer à la prospérité culturelle, scientifique et économique dans l’Union Européenne.